Imprimer cette pageEnvoyer à un ami Partager cette page Flux RSS

Le solaire

On distingue l'énergie solaire photovoltaïque (production d'électricité) de l'énergie solaire thermique (production de chaleur).  Le photovoltaïque utilise la lumière du soleil pour la transformer en électricité au moyen de cellules généralement à base de silicium.  Le thermique transforme le rayonnement solaire en chaleur.
t Panneaux solaires photovoltaïques de la ferme au sol de Sainte-Tulle (Alpes-de-Haute-Provence)

EDF Energies Nouvelles (EDF EN), filiale d'EDF, a fait de la filière photovoltaïque son 2ème axe de développement. L'entreprise réalise des grandes fermes solaires au sol ainsi que des centrales en toitures de bâtiments industriels et commerciaux, raccordées au réseau d'électricité. En France, EDF EN compte plusieurs centrales d'envergure à son actif, comme Toul (115 MWc) en Meurthe-et-Moselle, Le Gabardan (67 MWc) dans les Landes, Crucey (60 MWc) en Eure-et-Loir, Massangis (56 MWc) dans l'Yonne. A Bordeaux, 12 MWc installés en 2012 en couverture de parking représentent la plus grande toiture solaire jamais réalisée en zone urbaine.

EDF ENR , qui propose une large gamme d'installations de centrales photovoltaïques à destination des particuliers et professionnels disposant de toitures de taille moyenne en France métropolitaine. La filiale compte plus de 10 000 clients particuliers et plus de 500 installations chez les professionnels et les collectivités locales au 31/12/2011.

D'autres filiales comme Everbat proposent des solutions énergétiques pour les bâtiments tertiaires et d'habitation, pour des clients particuliers, des promoteurs privés ou des collectivités locales. 


FAQ

Le solaire photovoltaïque raccordé au réseau

L'énergie solaire photovoltaïque est l'une des énergies de l'avenir.

A ce jour, le solaire photovoltaïque, en tant que moyen de production d'électricité raccordé au réseau, reste pénalisé par son coût de production encore très élevé.
L'essor du photovoltaïque passera par des ruptures technologiques issues de la recherche, et par une baisse significative des coûts des panneaux.

Comment ça marche ?

Un panneau photovoltaïque ou module est composé de sortes de « briques » appelées cellules photovoltaïques, formées de couches de silicium.
Lorsque les photons (particules composant le rayonnement solaire) rencontrent la surface d'une cellule PV, ils transmettent leur énergie aux électrons de cette dernière qui en se déplaçant créent un courant électrique continu qui est ensuite transformé en courant alternatif par l'onduleur afin d'être réinjecté dans le réseau de distribution.

Il existe également des technologies solaires photovoltaïques dites à « couches minces » à partir de tellurure de cadmium ou de cuivre indium gallium sélénium (CIGS).

Le raccordement au réseau

Le module photovoltaïque délivre un courant continu, il faut donc le transformer en courant alternatif, par le biais d'un onduleur, sorte de boîtier électronique. Le courant peut ensuite être réinjecté sur le réseau de distribution électrique.

Le solaire photovoltaïque en site isolé

L'énergie solaire photovoltaïque est l'une des énergies de l'avenir.

Elle représente une solution alternative pour un habitat en site isolé, éloigné du réseau électrique.
La moitié de la population mondiale est située à l'écart des réseaux électriques, aussi bien dans les pays industrialisés que pour certaines zones montagneuses.
Plus qu'une alternative technologique, l'énergie solaire photovoltaïque constitue bien souvent la seule possibilité d'électrification des sites isolés.

Quel est le principe ?

Les besoins en énergie ne correspondent pas toujours aux heures d'ensoleillement ou nécessitent une intensité régulière. On équipe alors le système de batteries d'accumulateurs qui permettent de stocker l'énergie et de la restituer en temps voulu.

Un régulateur est alors indispensable pour protéger la batterie contre les surcharges ou les décharges profondes nocives à sa durée de vie.
La batterie stocke l'énergie solaire photovoltaïque de façon à ce qu'elle soit disponible en permanence.
Le régulateur protège les batteries contre les surcharges ou les décharges profondes

Le solaire thermique

L'énergie solaire thermique est essentiellement utilisée pour le chauffage de l'eau chaude sanitaire et peut aussi être utilisée pour le chauffage des bâtiments.

L'énergie thermique est aussi rentable pour un habitat individuel qu'un bâtiment collectif (hôpital, immeuble, etc.)
Le crédit d'impôt instauré en 2005 a permis un véritable décollage de la filière. Aujourd'hui ces équipements bénéficient d'un crédit d'impôt de 50%.

Dans certains pays (Allemagne, Autriche, Espagne, Grèce, Turquie, Japon, Australie), l'énergie solaire thermique ou le chauffe-eau solaire sont très souvent intégrés comme une ligne budgétaire classique dans les projets de constructions individuelles. Ces modes de production sont aujourd'hui complètement entrés dans les moeurs quotidiennes des habitants.

En France, certaines régions montrent l'exemple comme l'Alsace, Provence-Alpes-Côte d'Azur et les départements d'Outre-Mer qui bénéficient d'un taux d'ensoleillement exceptionnel.

Comment ça marche ?

Vous avez la possibilité de chauffer uniquement votre eau sanitaire grâce à un chauffe-eau solaire individuel (CESI) ou coupler cette production d'eau chaude avec le chauffage, on parle alors de système solaire combiné (SSC).

Un capteur solaire (sur le toit ou à proximité) récupère la chaleur pendant les heures d'ensoleillement. Un fluide caloporteur achemine l'énergie vers un système de stockage (ballon d'eau chaude et/ou dalle au plancher).

En métropole, la totalité des besoins d'eau chaude sanitaire ne sont pas couverts par l'apport solaire, il est donc nécessaire de forcer la circulation du liquide caloporteur par une petite pompe électrique et de recourir à un appoint intégré dans le ballon de stockage. Il peut aussi être envisagé d'utiliser une chaudière d'appoint au bois, fioul ou gaz.

A voir également