Imprimer cette pageEnvoyer à un ami Partager cette page Flux RSS

Centrale nucléaire du Bugey

1 Non respect d'une règle générale d'exploitation sur l'unité de production n°2 13/05/2015

Le 8 mai 2015, les équipes de la centrale procèdent au redémarrage del’unité de production n°2, suite à son arrêt automatique réacteur intervenu lanuit précédente.

Lors de cette opération, la montée en puissance du réacteur est régulée enagissant notamment sur la concentration d’un élément chimique – le bore -  dans le circuit primaire*.

A 16h45, le capteur mesurant cette concentration de bore détecte un débittrop bas ce qui déclenche une alarme en salle de commandes.  Les techniciens de la centrale diffèrent laprise en compte de cette alarme et interviennent  à 17h25 pour rétablir le débit dans cecapteur.

La concentration du bore dans le circuit primaire a toujours été conformeaux règles d’exploitation. Cependant la prise en compte tardive de cedéfaut  constitue un écart. La Directionde la centrale a donc déclaré cet événement, le 12 mai 2015, à l’Autorité deSûreté Nucléaire au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7,

 

(*) Le circuit primaire est un circuit fermécontenant de l’eau sous pression qui s’échauffe dans la cuve du réacteur aucontact d’éléments combustibles. Il est situé dans la partie nucléaire del’installation

 

 

 

 

L'unité de production n° 2 de nouveau à la disposition du réseau électrique 11/05/2015

Lundi 11 mai à 11h15, l'unité de production n°2 a été reconnectée au réseau électrique. Elle s'était arrêtée automatiquement, dans la nuit du vendredi 8 mai alors que les équipes de la centrale procédaient à un essai d’ilotage.
L’ilotage est une manœuvre programmée et réalisée tous les 4 ans, dans le cadre d’essais périodiques. Cette manoeuvre est destinée à garantir la sûreté et consiste à isoler une unité de production en cas de défaillance du réseau électrique, tout en la maintenant en puissance. Le réacteur ne produit ainsi que l’énergie nécessaire à son fonctionnement. Cet arrêt automatique n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations et sur l’environnement.
Les pouvoirs publics et la CLI ont été informés de cet évènement.

1 Défaut de réglage sur un capteur de débit d'air 16/04/2015

Le 18 mars 2015, les équipes de la centrale du Bugey ont procédé au remplacement d'un des ventilateurs du bâtiment des auxiliaires nucléaires*, commun aux unités de production n°4 et 5.
Les règles d'exploitation exigent qu'un débit minimal d'extraction d'air dans ce bâtiment soit maintenu, en toutes circonstances. Dans le cadre des travaux, les intervenants ont arrêté trois ventilateurs du bâtiment, tout en s'assurant de conserver ce débit minimal, à l'aide d'un capteur de mesure et via la surveillance du bon fonctionnement des autres ventilateurs.
Début avril, au cours de l'analyse approfondie du dossier de fin de travaux, les équipes du site ont constaté un défaut de réglage sur le capteur, ne permettant pas d'obtenir des mesures suffisamment fiables.
Cet événement n'a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, ni sur l'environnement. En effet, tout au long des travaux, le débit d'air minimal requis était assuré par un autre système de ventilation.
Il a été déclaré le 15 avril 2015 à l'Autorité de Sûreté Nucléaire, par la direction de la centrale, comme événement significatif de sûreté de niveau 1 sur l'échelle INES, qui en compte sept.

* Le bâtiment des auxiliaires nucléaires abrite notamment les systèmes de traitement et de conditionnement des effluents radioactifs. La ventilation garantit des conditions ambiantes permettant le bon fonctionnement des équipements et l'accès du personnel. L'air est aspiré, filtré puis évacué par une cheminée à une altitude permettant une dilution suffisante des effluents.

L'unité de production n°4 de nouveau à disposition du réseau d'électricité 11/04/2015

L'unité de production n°4 est de nouveau connectée au réseau national d'électricité. Elle avait été arrêtée le mercredi 8 avril, afin d'effectuer des réparations sur le transformateur électrique principal. Les équipes de la centrale de Bugey ont procédé aux travaux de remise en conformité de l'installation.


Les quatre unités de production de la centrale du Bugey sont donc désormais à disposition du réseau électrique national.

Mise à l'arrêt de l'unité de production n°4 08/04/2015

Mercredi 8 avril à 18 heures, les équipes de la centrale du Bugey ont procédé à la mise à  l'arrêt de l'unité de production n°4.
Cet arrêt de courte durée doit permettre aux équipes d'effectuer une réparation sur le transformateur électrique principal.
Ce transformateur, présent pour chaque unité de production, permet de passer d'une tension électrique de 24 kV (à la sortie du groupe turbo-alternateur) à une tension de 400 kV, qui peut alors être transportée sur le réseau national d'électricité.
A l'issue de cette intervention, les équipes procéderont aux opérations de redémarrage de l'unité.

Qu'est-ce que l'échelle INES

Chaque centrale nucléaire déclare les évènements liés à son exploitation.
L'échelle INES *, adoptée depuis 1991, permet d'en évaluer l'importance.

* Cette échelle, établie par l'institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire met en place un langage commun pour évaluer la gravité d'un incident ou d'un accident survenu dans une centrale nucléraire; l'échelle se compose de 7 niveaux, le septième étant le plus grave.


Pour en savoir plus

Sur l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire

Rencontrez-nous

Soyez les bienvenus dans notre espace d'information et d'animation.

Contactez-nous

Centrale nucléaire du Bugey

BP 60120
01155 LAGNIEU Cedex
Tél. : 04 74 34 33 33

Toute l'actualité de la centrale 24h/24 :

Les centrales en direct

A voir également