Imprimer cette pageEnvoyer à un ami Partager cette page Flux RSS

Centrale nucléaire de Penly

EDF porte plainte pour un survol interdit de la centrale de Penly 14/11/2014

Jeudi 13 novembre 2014, les équipes de surveillance de la centrale de Penly et les forces de gendarmerie ont détecté la présence illégale d'un aéronef assimilable à un drone sur le périmètre aérien de la centrale. Conformément à nos procédures, les pouvoirs publics ont immédiatement été prévenus.

Ce survol n'a eu aucune conséquence sur la sûreté et le fonctionnement des installations.

La direction de la centrale de Penly a déposé plainte auprès de la bridage de recherche de la gendarmerie de Dieppe le vendredi 14 novembre 2014.

Des survols d'installation avaient également été détectés jeudi 30 et vendredi 31 octobre. Chaque survol a fait l'objet d'une plainte déposée par la direction de la centrale de Penly.

Redémarrage de l'unité de production n°1 après un arrêt programmé 14/11/2014

L'unité de production N°1 était arrêtée depuis le 30 août 2014 dans le cadre d'une visite partielle.Elle a redémarré le 13 novembre, à 21h55.

Cet arrêt a permis de procéder au renouvellement d'un tiers du combustible et de réaliser un important programme de maintenance et contrôles. Au total, ce sont près de 8600 activités qui se sont déroulées sur le site. Certaines d'entre elles étaient exceptionnelles, voire inédites pour le site : remplacement des pôles du transformateur principal, nettoyage préventif des générateurs de vapeur...

Cette visite partielle était le second temps fort du site de l'année 2014 en terme de production, après la visite décennale opérée sur l'unité de production n°2 au cours du premier semestre. 

L'unité de production n°2 reconnectée au réseau électrique 23/10/2014

L'unité de production n°2 de la centrale de Penly a été reconnectée au réseau électrique national le mercredi 22 octobre 2014 à 22h30.

L'unité de production a atteint sa pleine puissance dans la nuit du mercredi 22 octobre au jeudi 23 octobre 2014.

L'unité de production n°1 est, quant à elle, en arrêt programmé pour maintenance et rechargement de combustible depuis le 30 août 2014.

Arrêt automatique du réacteur n°2 de la centrale de Penly 22/10/2014

Mardi 21 octobre 2014, à 15h59, l'unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Penly s'est arrêtée automatiquement conformément aux dispositifs de sûreté et de protection du réacteur.

Des investigations sont en cours par les équipes de la centrale pour déterminer la cause de cet arrêt et procéder aux opérations de redémarrage.

Cet événement n'a aucune conséquence sur la sûreté des installations et l'environnement.
L'Autorité de sûreté nucléaire et la Commission locale d'information sur le nucléaire (CLIN) ont immédiatement été informées.

L'unité de production n°1 est, quant à elle, en arrêt programmé pour maintenance et rechargement de combustible depuis le 30 août 2014.

1 Non respect des règles générales d'exploitation lors d'une opération de maintenance réalisée sur un tableau électrique de l'unité de production n°1 17/09/2014

L'unité de production n°1 de la centrale nucléaire de Penly est en arrêt programmé depuis le 30 août 2014 pour rechargement de combustible et opérations de maintenance.

Le 11 septembre, afin de préparer la maintenance de tableaux électriques qui alimentent notamment les éléments de contrôle de la salle de commande, les techniciens de la centrale procèdent à la mise hors tension d'un tableau distribuant le courant en 220 volts.

Les règles d'exploitation indiquent que cette mise hors tension ne peut être réalisée que lorsque les opérations de déchargement combustible du réacteur sont terminées et les assemblages transférés dans le batiment combustible. 

Lors de la mise hors tension du tableau, des opérations de manutention d'assemblages combustible sont en cours dans le bâtiment combustible. Un système de ventilation spécifique supplémentaire doit alors être mis en service préventivement lors des manutentions combustible. Ce système de ventilation n'a pas été mis en service comme les règles d'exploitation le demandent. 

Dès la détection de cet écart, les techniciens de la centrale ont mis en service le système de ventilation. 

Cet événement n'a eu aucune conséquence sur la sûreté de l'installation ni sur l'environnement. 

Il a été déclaré par la direction de la centrale de Penly le 15 septembre 2014 à l'Autorité de sûreté nucléaire au niveau 1 de l'échelle internationale INES qui en compte 7. 

1 2 3 4 5 6 7 8 9

Qu'est-ce que l'échelle INES

Chaque centrale nucléaire déclare les évènements liés à son exploitation.
L'échelle INES *, adoptée depuis 1991, permet d'en évaluer l'importance.

illustration de l'échelle INES

* Cette échelle, établie par l'institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire met en place un langage commun pour évaluer la gravité d'un incident ou d'un accident survenu dans une centrale nucléraire; l'échelle se compose de 7 niveaux, le septième étant le plus grave.


Pour en savoir plus

Sur l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire

Rencontrez-nous

Soyez les bienvenus dans notre espace d'information et d'animation.

Pour en savoir plus

Contactez-nous

Centrale nucléaire de Penly
BP 854
76370 Neuville-lès-Dieppe
Tél. : 02 35 40 60 00
Fax : 02 35 40 60 78

Toute l'actualité de la centrale 24h/24 :

Les centrales en direct

A voir également